FR
{BAB59E9A 10BF B548 A377 3B3A662D68B1}

Sommet social

Le premier ministre de Suède compte sur le Sommet social pour aider à concrétiser les principes de Göteborg

27 avr. · 15h00

Premier ministre suédois, Stefan Löfven © European Union

Le premier ministre suédois croit que les principes du socle social proclamés par Göteborg « ne sont pas que des paroles » et « auront un impact sur la vie quotidienne » des citoyens une fois adopté le plan d’action respectif au Sommet social de Porto.

Stefan Löfven a été l’hôte du sommet antérieur, en 2017, et le grand promoteur, avec le président de la Commission européenne de l’époque, Jean-Claude Juncker, de la proclamation du socle européen des droits sociaux. Le dirigeant a affirmé qu’il se sent « impressionné » par le travail mené à bien par la présidence portugaise du Conseil de l’UE pour renforcer la mise en œuvre des principes proclamés à Göteborg.

« Les citoyens de l’UE doivent être au centre du développement européen », a souligné le chef du gouvernement suédois. Et il a ajouté : « Il n’existe pas de modèle social européen à ‘taille unique’, c’est pourquoi je suis pleinement d’accord avec des objectifs communs que les États membres doivent s’efforcer à maximum d’atteindre, mais chacun à sa façon, ayant pour base les circonstances nationales. L’échange des meilleures pratiques, mais aussi le partage des défis éprouvés, peuvent nous aider à développer nos instruments et à les rendre plus efficaces. »

Löfven a encore signalé: « Nous nous concentrons actuellement sur le combat de la pandémie et sur la vaccination des personnes, mais nous travaillons également à remettre nos sociétés et nos économies sur le bon chemin. Il faut combattre le chômage et équiper les personnes des compétences dont elles ont besoin pour satisfaire les exigences à venir. »

Le chef de l’exécutif suédois a observé, d’autre part, qu’il est « également évident que les systèmes nationaux de sécurité sociale ont un rôle fondamental à jouer », et qu’« il nous faut être encore mieux préparés à de nouvelles crises ».

 

*en collaboration avec LUSA