FR
Whatsapp Image 2021 03 26 At 19.50

Actualité

Résoudre la crise du logement en Europe exige plus d’investissements publics

27 mars · 11h00

Pedro Nuno Santos, ministre portugais des Infrastructures et du Logement 

Le ministre portugais des Infrastructures et du Logement, Pedro Nuno Santos, défend plus d’intervention des États et de l’Union européenne pour renforcer l’offre publique de logements à prix abordables, une mesure essentielle pour faire face à la crise du logement existant dans la plupart des pays européens.

 

Lors de la séance de présentation du rapport le plus récent du réseau européen Housing Europe, « The State of Housing in Europe 2021 », Pedro Nuno Santos a qualifié de très positives les propositions relatives à l’augmentation des investissements publics et sociaux dans le logement accessible. Parmi elles, la réduction de la participation nationale dans les fonds communautaires destinés à ce secteur, accompagnée de la révision du principe des aides d’État dans le cadre de la promotion publique du logement, ainsi que la généralisation des aides destinées à l’amélioration de l’efficacité énergétique des habitations construites.

 

Selon le ministre portugais des Infrastructures et du Logement, la pandémie de COVID-19 a mis à jour les fragilités et les vulnérabilités des systèmes de logement, exposant que « tous ne disposent pas des mêmes conditions d’habitabilité pour assurer leur sécurité et leur bien-être ».

 

Soulignant que ce contexte d’inégalités a été aggravé par la crise financière de 2008, Pedro Nuno Santos a ajouté que, « un peu partout en Europe, les États ont diminué leurs investissements dans la promotion publique et sociale du logement à prix abordables ».

“ Il faut que l’habitation, l’accès de tous à un logement digne, soit de nouveau perçue comme un droit social aussi élémentaire et universel que le droit à la santé et à l’éducation. ”

Pedro Nuno Santos, ministre des infrastructures et du logement 

Selon le ministre, pour remplir ce dessein, il faut que les États membres, mais aussi l’Union européenne, adoptent des politiques favorisant les investissements publics ou des « partenariats avec les organisations de l’économie sociale, et en particulier avec les coopératives » afin de promouvoir des logements à prix abordables.  

 

Si, au cours des dernières décennies, on a pensé que « le marché résoudrait les besoins de logement des famille », a observé Pedro Nuno Santos, la situation actuelle démontre que « le marché, à lui seul, crée des inégalités » et ne respecte donc pas « le droit fondamental de tous à un logement digne ». C’est pourquoi il est fondamental de concrétiser les propositions continues dans le rapport du réseau Housing Europe, qui sont en ligne avec les objectifs du Socle européen des droits sociaux.