FR
APS 4769 (1)

Actuliatés

Renforcer le compromis garantissant aux personnes en situation de handicap le respect de leurs droits et l’accès à une meilleure qualité de vie

20 avr. · 18h00

© Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 - António Pedro Santos/LUSA

La présidence portugaise du Conseil de l’UE appelle les États membres à renforcer « le compromis relatif aux droits des personnes handicapées » et à s’associer à la stratégie européenne approuvée en mars. Selon la ministre portugaise du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale, qui défend une « approche intégrée » de la question, il s’agit « d’un défi, mais aussi d’une opportunité ».


Lors de la conférence de haut niveau sur la stratégie européenne en faveur des droits des personnes handicapées, Ana Mendes Godinho a rappelé l’« obligation [des 27] de mettre en place un calendrier clair » pour les droits des personnes en situation de handicap et de passer rapidement des « paroles aux actes ». La ministre a souligné que « la présidence portugaise fera tout pour concrétiser cet objectif ».


Cette stratégie, adoptée par la Commission européenne pour une période allant jusqu’à 2030, a pour but de garantir les droits des personnes en situation de handicap, de lutter contre les discriminations à leur égard et de leur permettre de participer à la société et à l’économie dans des conditions d’égalité. Son implémentation s’inscrit dans le projet d’une UE plus juste, plus cohérente, solidaire, progressiste et égalitaire, en contribuant à la concrétisation du socle européen des droits sociaux et de son plan d’action.

210419Psb 15

Ana Mendes Godinho, ministre portugaise du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale © Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 / Pedro Sá da Bandeira

La commissaire européenne pour l’égalité, Helena Dalli, qui a participé à la réunion par visioconférence, a rappelé l’importance de l’accessibilité et du droit à une vie indépendante, ainsi que le rôle de la gouvernance et du contrôle.

 

À la fin de la première journée de travail, la secrétaire d’État portugaise à l’Inclusion des personnes handicapées, Ana Sofia Antunes, a reconnu l’effort qui a dû être mis en place pour corriger les asymétries et inégalités qui persistent actuellement. « Je suis sûre et confiante qu’à partir de nos réflexions et de nos interventions nous parviendrons à adopter des conclusions qui permettront de construire une Europe plus sociale, fondée sur un dialogue constructif entre tous les États membres », a-t-elle affirmé.

 

Ana Sofia Antunes a fixé comme objectif pour juin la présentation de ces conclusions au Conseil « Emploi, politique sociale, santé et consommateurs » (EPSCO), afin de trouver un compromis politique entre les 27 pour l’implémentation et la concrétisation de la stratégie européenne.

210419Psb 93

Ana Sofia Antunes, secrétaire d’État portugaise à l’Inclusion des personnes handicapées © Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 / Pedro Sá da Bandeira

Mesures concrètes pour les personnes en situation de handicap

Les sessions plénières, durant la première journée de travail, ont permis le développement d’une réflexion commune et approfondie sur la dynamisation de politiques d’inclusion des personnes en situation de handicap et leur future évolution dans le cadre européen.

 

Concernant l’accessibilité physique aux biens et aux services, comme condition pour une entière participation à la vie sociale, le lancement, en 2022, d’un centre européen de ressources, AcessibleEU, a été annoncé, afin de contribuer à la cohérence des politiques d’accessibilité et de faciliter l’accès au partage de connaissances dans ce domaine. La Commission européenne débutera les préparatifs pour mettre en place le centre AccessibleEU dans le cadre de la plateforme sur le handicap, récemment créée.


Lors d’une autre session, le débat a porté sur le thème de la vie indépendante, de la désinstitutionnalisation et des services de soutien, essentiels dans le processus d’autodétermination des personnes handicapées. D’ici 2023, la Commission formulera ses recommandations aux États membres pour qu’ils opèrent des améliorations en matière d’autonomie et d’inclusion dans la communauté, afin de permettre aux personnes vivant avec un handicap de s’installer dans des logements accessibles, inclus dans un réseau d’aide communautaire ou de rester chez eux, soutenus par un régime d’assistance personnelle.


Enfin, la Commission présentera, en 2022, un projet sur l’emploi et l’intégration sur le marché du travail pour améliorer les résultats de ces mesures pour les personnes handicapées, en coopération avec le Réseau européen des services publics de l'emploi, des partenaires sociaux et des organisations non gouvernementales.

Message du Premier ministre du Portugal, António Costa:

En cliquant sur ce lien, vous êtes d’accord avec les règles de la plateforme de streaming. Pour plus d’informations, consultez notre Avis de confidentialité.

Pour visionner la vidéo, il est nécessaire d'activer l'autorisation ci-dessus.