FR
Evlautixuaizg0f (2)

Actualités

Renforcer la coopération entre l’OTAN et l’Union européenne

04 mars · 11h10

João Gomes Cravinho, ministre portugais de la Défense nationale © Compte Twitter officiel du ministère de la défense nationale du Portugal

Le ministre portugais de la Défense nationale a souligné ce mercredi les grands défis et les priorités en matière de coopération entre l’UE et l’OTAN, ainsi que relativement à la Boussole stratégique, lors de la conférence interparlementaire sur la politique extérieure et la sécurité commune (PESC) et la politique commune de sécurité et de défense (PCSD), une initiative organisée par la Dimension parlementaire de la présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne.


Pour João Gomes Cravinho, « la coopération entre l’Union européenne et l’OTAN représente une priorité nationale et européenne, et occupe une place de premier plan pour la présidence portugaise du Conseil de l’UE ». Selon le ministre, à une période où l’on vit des changements politiques conjoncturels, avec le nouveau président des États-Unis, Joe Biden, et la revalorisation de l’Alliance atlantique, « des portes s’ouvrent au renforcement des relations transatlantiques ».


Les relations UE-OTAN doivent prendre en compte des facteurs comme l’« instabilité des voisins européens », les fragilités du processus démocratique en Russie et les dynamiques de déstabilisation en Afrique, des réalités qui demandent des réponses concertées.

“ L’UE est une porte essentielle vers les relations d’amitié. Ces défis exigent une approche humanitaire et sécuritaire, des instruments civils et militaires, le partage de l’information concernant les menaces. ”

João Gomes Cravinho, ministre portugais de la Défense nationale

Et, bien que l’OTAN ne dispose pas de mandat pour intervenir en Afrique, « elle doit aider à coordonner les relations ».

 

Evlavpyxubakv1n (2)

© Compte Twitter officiel du ministère de la défense nationale du Portugal

Des priorités conjointes

En ce moment, l’Organisation du traité de l’Atlantique nord est occupée à mettre au point sa réflexion tactique et l’Union européenne discute sa Boussole stratégique : le moment semble donc adéquat pour définir ensemble des priorités.


João Gomes Cravinho a par ailleurs suggéré la création de synergies liées à la course technologique, au Fonds européen de la défense, à la sécurité maritime, « afin de poursuivre les bonnes expériences en cours », ainsi que le développement de capacités militaires mobiles.


L’innovation technologique doit être renforcée dans le contexte des relations atlantiques, notamment pour lutter contre les fragilités découlant de l’exposition d’une société numérique aux interférences extérieures, comme la désinformation et les problèmes de cybersécurité. « Protéger les institutions démocratiques, protéger l’autonomie stratégique et améliorer les capacités à résoudre des urgences complexes » constituent les priorités de la présidence portugaise s’appliquant également au domaine de la défense, a affirmé le ministre portugais de la Défense nationale.


Cette séance, qui s’est déroulée dans le grand salon de l’Assemblée de la République portugaise, à Lisbonne, a inclut aussi la participation Charles Fries, secrétaire général adjoint pour la PCSD du Service européen pour l’action extérieure, et de Florence Gaub, directrice adjointe de l’Institut d’études de sécurité de l’Union européenne.