FR
Shutterstock 674592715 (1)

Actualité

Présidence Portugaise approuve un paquet législatif de cohésion de 330 milliards d’euros

04 mars · 13h40

La présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne a approuvé un paquet législatif réglementant l’enveloppe financière du Fonds de cohésion constituée de plus de 330 milliards d’euros. Ces fonds se destinent au développement régional et à la cohésion territoriale des États membres pour la période 2021-2027. L’adoption du paquet a eu lieu à Bruxelles, à l’occasion d’une réunion des ambassadeurs des États membres auprès de l’Union européenne, et il devra être ratifié en mars, lors de la prochaine réunion du Conseil.

 

Nelson de Souza, ministre portugais de la Planification, a rappelé que « la politique de cohésion se trouve au centre de la solidarité européenne parce que les individus peuvent sentir son impact sur le terrain », considérant que « les régions, les travailleurs et les entreprises en profiteront ». « Nous devons maintenant conclure les négociations du paquet législatif pour la nouvelle période du programme d’aide à la reprise de l’UE et contribuer à la double transition climatique et numérique », a ajouté le ministre. 

 

De nouvelles priorités d’investissement sont associées à ce paquet, notamment l’établissement d’un cadre d’investissement pluriannuel, dont la majeure partie des ressources est concentrée dans les pays et les régions moins développées, afin de promouvoir la cohésion sociale, économique et territoriale dans toute l’Union européenne. Ces fonds financeront des projets allant de la mobilité durable, des hôpitaux et soins de santé, de l’énergie propre, des changements climatiques, de la gestion de l’eau et des résidus, du développement urbain durable, de la recherche, de la compétitivité, de l’innovation, la numérisation et l’économie circulaire, à la création d’emplois, la promotion de l’inclusion sociale et l’éducation et la formation.

 

Les nouveaux règlements visent à simplifier les règles, en réduisant la bureaucratie, et à garantir que les ressources sont appliquées plus efficacement. En outre, ils introduisent la possibilité d’utilisation temporaire des fonds pour répondre à de futures situations d’urgence, comme celle causée par la crise pandémique actuelle.

 

Ce nouveau mécanisme résulte de l’expérience récente, qui a démontré le rôle fondamental de la politique de cohésion dans la riposte immédiate à la pandémie de COVID-19. En modifiant les règles des Fonds, la Commission européenne a permis aux États membres d’utiliser les ressources financières non utilisées de manière flexible, là où elles étaient le plus nécessaires.