FR
993Bf250 0612 46Fa B9c6 9473C2a23b55

Actualités

Politique agricole commune : « Nous sommes en bonne voie d’obtenir un accord »

Conseil de l’Agriculture

27 avr. · 10h00

Maria do Céu Antunes, ministre portugaise de l’Agriculture © European Union, 2021

La présidence portugaise du Conseil de l’UE se montre optimiste quant à la possibilité d’obtenir un accord en mai sur la Politique agricole commune (PAC). « Nous partons confiants d’être en bonne voie d’obtenir un accord entre les trois institutions au cours du mois prochain », a affirmé la ministre portugaise de l’Agriculture, Maria do Céu Antunes, après la réunion du Conseil des ministres de l’Agriculture des 27, qu’elle a présidée.

 

« Nous nous sommes mis d’accord sur l’architecture verte, ce qui représente un excellent indicateur de l’engagement du Conseil à conclure cette réforme, un engagement que nous avons pris auprès des agriculteurs et des citoyens européens », a ajouté la ministre, qui a présenté une proposition dans le cadre du règlement des plans stratégiques pour l’architecture verte, et en particulier sur le pourcentage de la dotation financière pour les paiements directs aux régimes écologiques.

 

Lors de la conférence de presse, à Bruxelles, Maria do Céu Antunes a détaillé la proposition, qu’elle a qualifiée de « très équilibrée » et qui « a bien été accueillie ». Elle porte sur la fixation de la dotation financière minimale pour les régimes écologiques, que le Conseil désire voir fixée à 20 %, mais que le Parlement souhaite fixer à 30 %. En ce sens, la proposition présente une approche progressive, qui commencerait à 22 % en 2023 et atteindrait 25 % deux ans après, tout en contemplant un cadre de flexibilité et une période d’apprentissage.

 

La ministre portugaise de l’Agriculture a assuré que la présidence portugaise du Conseil d l’UE tiendrait compte des points soulevés lors de cette réunion ministérielle au sujet de la réforme de la PAC et qu’elle les transmettra lors du prochain trilogue, le 30 avril.

 

Pour sa part, le commissaire européen à l’Agriculture, Janusz Wojciechowski, a réitéré que « l’accord est à la portée de tous », déclarant qu’« aucun État membre ne s’est opposé à la proposition » de la présidence portugaise. « Je suis convaincu que nous touchons au but », a-t-il conclu.