FR
210311Psb 40

En savoir plus:

Les ministres de la Justice de l’UE défendent la suppression des contenus illégaux sur Internet

12 mars · 15h00

© Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 / Pedro Sá da Bandeira

Les ministres de la Justice de l’Union européenne souhaitent supprimer les contenus illégaux sur Internet, afin de lutter contre les abus sexuels sur mineurs en ligne, les discours de haine et autres crimes, « avec la collaboration des prestataires de services, dans le cadre de la législation sur les services numériques » – une exigence posée hier, lors de la visioconférence des ministres de la Justice, présidée par la ministre portugaise Francisca Van Dunem.

 

Faire avancer le processus européen de numérisation de la justice représente aussi une priorité commune de tous les États membres. La ministre portugaise de la Justice a déclaré que l’on pouvait utiliser à cette fin des financements dans le cadre de la Facilité pour la reprise et la résilience. Selon le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, celle-ci prévoit que chaque État membre destine à la transition numérique 20 % de l’enveloppe reçue.

APS 9830

La ministre de la Justice Francisca Van Dunem lors d'une conférence de presse © Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 / António Pedro Santos/LUSA

Francisca Van Dunem a également annoncé que, compte tenu de la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne, les ministres des 27 considèrent qu’il faut trouver une solution à la question de la conservation des données des communications électroniques, outil essentiel à la lutte contre le crime organisé et le terrorisme.

“ La conservation [des données des communications électroniques] est fondamentale pour la lutte contre le crime et le terrorisme et pour la coopération judiciaire ”

Francisca Van Dunem, ministre portugaise de la Justice

Conférence sur la formation des professionnels de la justice

Améliorer la numérisation des systèmes de justice est un thème qui fait partie du programme de l’UE pour les trois prochaines années. En ce sens, la présidence portugaise organisera en mai prochain, avec la Commission européenne, une conférence sur la formation des professionnels de la justice.

 

Par ailleurs, les ministres de la Justice ont accueilli avec enthousiasme l’initiative UE-Afrique du Nord visant à « promouvoir le dialogue renforcé dans le domaine de la Justice et des Affaires intérieures ».

 

Les droits humains ont également été à l’ordre du jour de la rencontre, avec l’appel lancé aux législateurs et aux organisations des droits humains pour qu’ils intensifient leurs efforts visant à faire respecter et à consolider l’application de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

 

En ce jour où l’on commémore la Journée européenne des victimes du terrorisme, une minute de silence a été observée en solidarité avec toutes les personnes et leur famille directement ou indirectement victimes d’actes terroristes.