FR
Shutterstock 1912783405 (1)

Communiqué de presse

Les ministres de l’Union pour la Méditerranée réunis sous la présidence du Conseil de l’UE

14 juin · 14h30

Communiqué de presse

Les ministres de l’Union pour la Méditerranée (UpM) chargés de l’Énergie se sont réunis aujourd’hui, 14 juin, à Lisbonne, à l’occasion de la troisième conférence ministérielle sur ce thème. Le ministre portugais de l’Environnement et de l’Action pour le climat, João Pedro Matos Fernandes, a été l’hôte de cette rencontre, organisée dans le cadre de la présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne et coprésidée par Hala Zawati, ministre de l’Énergie et des Ressources minérales du royaume hachémite de Jordanie, et Kadri Simson, commissaire européenne à l’Énergie. Nasser Kamel, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, a également participé à la réunion.


Entre autres initiatives, les ministres de l’UpM chargés de l’Énergie ont approuvé lors de cette
réunion :

  • la promotion conjointe de la transition vers une reprise durable post-COVID-19, conformément aux Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU – et en particulier l’ODD 7 : « Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes » –, aux objectifs de l’Accord de Paris et aux ambitions de la déclaration ministérielle de l’UpM sur l’environnement et le changement climatique
  • l’intention de revoir, redessiner et mettre en œuvre des feuilles de route et des objectifs en matière d’efficacité énergétique dans tous les secteurs et toutes les politiques l’intention politique de continuer d’appuyer les mesures et politiques nécessaires à la mise en œuvre de l’intégration régionale des systèmes et des marchés énergétiques dans la zone euro-méditerranéenne, en augmentant le taux d’énergies renouvelables pour atteindre une économie d’échelle et accroître la sécurité de l’offre et de la demande
  • le travail conjoint pour renforcer les connexions électriques régionales, les réseaux intelligents et la numérisation (pour lesquels les conditions requises de cybersécurité constituent un élément fondamental)
  • le travail avec des institutions nationales d’éducation et de recherche pour augmenter la conscience publique sur l’énergie, le climat, la mobilité et les questions environnementales, spécialement parmi les plus jeunes générations.

 

Les ministres chargés de l’Énergie de l’UpM ont également reconnu :

  • les avantages découlant de l’approvisionnement énergétique prévisible, sûr, accessible et durable pour la population et pour les économies de la région la vulnérabilité élevée de la région méditerranéenne dans le domaine du changement climatique et de la dégradation environnementale, ayant une incidence sur les ressources hydriques, déjà précaires, et des implications pour l’agriculture
  • l’augmentation projetée de la proportion de l’approvisionnement en énergie primaire issue d’énergies renouvelables, abondantes dans cette région, ainsi qu’en hydrogène vert
  • l’ambition du Pacte vert pour l’Europe pour les pays membres de l’UE, notamment les objectifs consistant à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050 et à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990, adopté par le Conseil européen, ainsi que le plan pour la reprise et la résilience post-COVID-19 de l’UE, promouvant une relance rapide et inclusive, notamment en accélérant les transitions écologique et numérique
  • les différentes initiatives proposées par la Commission européenne, dont les stratégies de l’Union européenne pour l’hydrogène, pour l’intégration du système énergétique, pour le méthane, pour les énergies renouvelables offshore, pour la mobilité durable et intelligente, ainsi que l’initiative « Vague de renouvellement ».

 

L’Union pour la Méditerranée est une institution intergouvernementale qui réunit les États membres de l’Union européenne et 15 pays des rives sud et est de la Méditerranée.

 

La mission de l’UpM est de renforcer la coopération régionale, le dialogue et la mise en œuvre de projets et d’initiatives dotés d’un impact tangible pour les citoyens, notamment pour les jeunes et pour les femmes, afin d’accomplir les trois objectifs stratégiques de la région : la stabilité, le développement humain et l’intégration.

Prochains Évènements

Voir tout