FR
210517Psb 212

Actualités

La première réunion des « ministres de l’avenir » de l’UE lance le réseau de prospective

17 mai · 21h30

© Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 - Pedro Sá da Bandeira

La première réunion des « ministres de l’avenir » de l’Union européenne et le lancement du réseau européen d’analyse prospective ont constitué deux des points forts de la réunion informelle des ministres des Affaires européennes qui s’est tenue aujourd’hui à Coimbra sur le thème de l’avenir.

 

À l’ordre du jour de cette réunion des membres du Conseil des Affaires générales était également inscrite une présentation portant sur les régions ultrapériphériques (RUP) de l’UE en tant que laboratoires de l’avenir.

APS 9256

La Secrétaire d'État aux affaires européennes, Ana Paula Zacarias, a présidé la réunion qui s'est tenue à Coimbra, au Convento de São Francisco © Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 - António Pedro Santos/LUSA

“ Les présidences portugaises du Conseil de l’UE ont toujours été caractérisées par un regard porté sur l’avenir. Cette fois-ci, nous avons décidé de concentrer ce regard sur le nouveau cycle de transition verte et numérique, qui doit aussi être plus juste. Nous lançons et créons les instruments et les outils qui nous serviront à nous préparer pour la prochaine décennie et à concevoir des politiques publiques appuyées sur des bases scientifiques solides. ”

Secrétaire d’État portugaise aux Affaires européennes, Ana Paula Zacarias

Au cours de cette réunion, le réseau européen d’analyse prospective a été officiellement lancé au niveau ministériel. Cette initiative vise à renforcer la capacité d’analyse prospective des États membres et de la Commission européenne, afin de répondre aux défis actuels et futurs, anticiper les grandes tendances, identifier et profiter des meilleures opportunités, dans le but de dessiner de meilleures politiques publiques. La création de ce réseau a été accueillie positivement par les États membres lors de la réunion.

 

La première réunion des « ministres de l’avenir » a été l’un des autres moments forts de la réunion, qui s’est tenue au Couvent de São Francisco, à Coimbra. Les « ministres de l’avenir » de l’UE – actuellement présidés par le vice-président de la Commission européenne, Maroš Šefčovič – souhaitent à présent que cette réunion, qui s’est penchée sur l’autonomie stratégique ouverte et la résilience, deux thèmes clés pour l’avenir de la politique européenne, soit la première de nombreuses rencontres régulières du groupe.

210517Psb 277
Le Vice-président de la Commission européenne, Maroš Šefčovič, pendant la conférence de presse © Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021/Pedro Pedro Sá da Bandeira.

Maroš Šefčovič, chargé des Relations interinstitutionnelles et de la Prospective, a souligné en conférence de presse que « le nouveau réseau de prospective de l’UE, associé aux réunions des ministres de l’avenir, va nous donner plus de temps et d’espace pour débattre et ouvrir nos horizons. Nous pourrons ainsi gouverner par anticipation et faire face aux crises futures de manière plus efficace, tout en détectant plus rapidement d’éventuels problèmes ».


Au cours de la réunion, la Commission européenne et les représentants des États membres possédant des régions ultrapériphériques dans l’UE (le Portugal, l’Espagne et la France) ont fait plusieurs présentations portant sur les manières dont ces régions peuvent représenter d’authentiques laboratoires de l’avenir de l’Europe.

210517Psb 173

© Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 / Pedro Sá da Bandeira

Ainsi, les ministres ont pu découvrir les projets de tourisme durable aux Açores, de nomades numériques à Madère, d’énergies renouvelables aux Canaries, ainsi que le « hub numérique » des îles de la Réunion. Ces projets symbolisent les défis et le potentiel offert par ces régions à l’ensemble de l’Europe, mais permettent aussi de tirer des enseignements et des bonnes pratiques, afin de préparer l’avenir de l’UE dans des domaines tels que la double transition climatique et numérique.

 

Elisa Ferreira, commissaire européenne à la Cohésion et aux Réformes, a déclaré que « les RUP jouent un rôle potentiellement stratégique dans des domaines que nous avons qualifiés de cruciaux pour l’avenir de l’UE au cours de la prochaine décennie, comme c’est le cas du tourisme durable, de l’espace, des énergies renouvelables ou du travail numérique à distance. Les RUP occupent une place et jouent un rôle pour l’avenir de l’UE dont il nous faut profiter ».

Foto de família   António Pedro Santos/LUSA
Photo de famille après la réunion informelle des ministres des Affaires européennes © Présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne 2021 - António Pedro Santos/LUSA