FR
As Ilhas Encantadas

Culture

L’Europe et sa relation avec la mer, à voir à la Cinémathèque portugaise jusqu’au 31 mai

19 avr. · 20h00

© Cinemateca Portuguesa

La Cinémathèque portugaise – Musée du Cinéma, à Lisbonne, inaugure ce lundi le cycle « Les mers d’Europe », consacré à la mer en tant que thème, décor principal ou élément symbolique au cinéma. Un long parcours maritime qui emmènera les spectateurs de l’Atlantique occidental à l’extrême nord-est de l’Europe et dans différentes époques de l’histoire du continent.

 

Le programme, qui se déroule jusqu’au 31 mai, examine en détail ce thème, géographiquement circonscrit et limité aux cinématographies européennes qui y ont puisé. Lors de la séance d’ouverture du cycle « Les mers d’Europe » – une initiative s’inscrivant dans le cadre de la programmation culturelle de la présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne – trois films seront présentés, accompagnés au piano par João Paulo Esteves da Silva.

 

La Mer (Baignade en mer), des frères Louis et Auguste Lumière, est un petit film muet d’une minute, tout comme A Sea Cave Near Lisbon (qui prend pour objet le site de la Boca do Inferno à Cascais), de Harry Short. Ce sont deux exemples anciens témoignant de l’intérêt du cinéma pour la mer : filmés respectivement en 1895 et l’année suivante, le premier a fait partie de la projection inaugurale des frères Lumière. La séance de ce lundi s’achève avec Finis Terrae, de 1929, de Jean Epstein.

 

Finisterrae

© Cinemateca Portuguesa

Théoricien et réalisateur, Jean Epstein est l’une des figures les plus importantes du cinéma muet français. Il a réalisé des films proches du cinéma expérimental, des documentaires et des semi-documentaires. Détestant les acteurs, il a inventé le concept de « paysage acteur » et a eu uniquement recours à des acteurs non professionnels dans Finis Terrae, dont la trame narrative ténue (« La vie est faite de situations et non d’histoires », disait-il) fait du paysage marin de Bretagne un personnage dramatique. La Mer et Finis Terrae sont projetés en copie numérique.

 

Le thème principal du cycle « Les mers d’Europe » est donc la présence de la mer dans le cinéma européen, du Portugal à l’Europe de l’Est, du cinéma muet au cinéma contemporain. Un programme révélateur de l’importance profonde de la thématique maritime dans une grande partie de la meilleure fiction cinématographique et des meilleurs documentaires européens, occupant aussi bien le centre du récit que le rôle d’élément plastique et poétique.

U SAMOGO SINEVO MORIA

© Cinemateca Portuguesa

Les spectateurs pourront ainsi voir des films de genre (des aventures maritimes de Sea Devils à l’anticipation scientifique de F.R. 1 Antwortet Nicht et à l’animation de Song of the Sea), des visions d’auteur (Terje Vigen, Film Socialisme, À Beira do Mar Azul, La Pointe Courte, The Edge of the World), des documentaires essentiels de l’histoire du cinéma (Mor’vran, Drifters, les courts-métrages de Vittorio De Seta sur la pêche des populations côtières italiennes, Méditerranée) et d’actualité (le drame de l’immigration en Méditerranée dans Havarie).

Si la plupart de ces œuvres sont des choix incontournables pour un programme sur ce thème, la Cinémathèque portugaise a également cherché à y inclure un petit ensemble de perles rares, jamais montrées auparavant dans cette institution, provenant notamment de la période finale du cinéma soviétique.

Consultez le programme ici.