FR
EDA1 20 Copyy

Actualités

L’Europe doit être à l’avant-garde de l’innovation technologique

20 avr. · 18h30

João Gomes Cravinho, ministre de la Défense nationale du Portugal © Ministère de la défense nationale

L’Union européenne « doit être à l’avant-garde de l’innovation technologique » en matière de défense et de sécurité, a déclaré le ministre de la Défense nationale du Portugal, en soulignant que l’émergence de nouvelles technologies de rupture n’a pas de « parallèle, dans le passé, au niveau de l’intensité » et des risques qu’elle représente pour les sociétés.

 

João Gomes Cravinho intervenait dans une conférence sur « L’impact des technologies de rupture sur le champ de bataille du futur » , dans le cadre de la présidence portugaise du Conseil de l’UE, à laquelle ont participé l’Agence européenne de défense et des représentants des États membres, ainsi que de l’académie et de l’industrie.

 

En soutenant que l’UE « doit investir dans le développement d’écosystèmes dynamiques dans le [secteur de la] défense, qui mobilisent les meilleures ressources de la société », João Gomes Cravinho a mis l’accent sur les trois axes qui doivent guider la politique européenne en ce qui concerne le développement des technologies de rupture.

 

Le premier, a-t-il précisé, est le « renforcement de la coopération » entre l’UE et l’OTAN, afin de permettre que les deux partenaires « puissent récupérer et maintenir l’avantage technologique ». En outre, l’UE doit également soutenir les États membres dans le développement de leurs capacités nationales.

 

Enfin, le ministre de la Défense nationale a souligné qu’il « nous faut trouver de nouvelles manières d’améliorer les synergies entre les industries civiles, de défense et spatiales », et a conclu que « l’Europe doit être audacieuse dans la stimulation de solutions créatives et innovatrices qui sont cruciales pour son autonomie stratégique en matière de défense ».