FR
Shutterstock 280604696 (1)

Actualités

« Il est urgent de travailler ensemble »

Le ministre portugais de l’Environnement et de l’Action climatique a participé, au nom de l’Union européenne, à la 5e Assemblée des Nations unies pour l’environnement.

22 févr. · 16h00

Le ministre portugais de l’Environnement et de l’Action climatique, João Pedro Matos Fernandes, a participé ce lundi 22 février à la séance plénière de haut niveau de l’ouverture de la 5e Assemblée des Nations unies pour l’environnement (ANUE). « Plus que jamais, il est urgent de travailler ensemble à une reprise de cette crise humanitaire mondiale qui soit économiquement et socialement inclusive et qui nous rapproche d’une transition véritablement écologique et juste », a-t-il défendu lors de son intervention initiale.


Se prononçant au nom de l’Union européenne, puisque le Portugal assume en ce moment la présidence du Conseil, le ministre a souligné dans son discours la nécessité d’apporter des réponses durables, responsables et mondiales aux changements qui affectent la société.


Le rapport « Faire la paix avec la nature » du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), récemment présenté, a également été mis à l’honneur. Le ministre de l’Environnement et de l’Action climatique a signalé les trois idées principales contenues dans ce document. Premièrement, que le modèle de développement actuel dégrade les ressources limitées de la planète. Deuxièmement, que la majorité des engagements pris en vue de limiter les dégâts causés à l’environnement ne seront pas remplis.

 

Troisièmement, qu’il existe un besoin urgent de rupture avec le schéma actuel qui précipite le déclin de l’environnement, afin d’atteindre les objectifs de développement durable.


Sur la position de l’Union européenne (UE), le ministre portugais a évoqué l’évolution du modèle économique qui, aujourd’hui, condamne le gaspillage des ressources et place la nature au centre de l’action.

 

“ Le Pacte vert pour l’Europe et son instauration rapide, avec l’établissement des stratégies européennes récemment adoptées sur l’économie circulaire, la neutralité climatique, la biodiversité, les systèmes alimentaires et chimiques, entre autres, forment un témoignage clair de la détermination et de l’implication de l’UE. ”

João Pedro Matos Fernandes, ministre portugais de l’Environnement et de l’Action climatique

À propos de l’engagement des autres pays dans les questions environnementales, João Pedro Matos Fernandes a insisté sur le besoin d’unir les efforts. C’est une condition impérative pour que nous atteignions un « modèle climatiquement neutre, circulaire et efficace en matière de ressources, en maintenant notre attachement à la coopération internationale et en renforçant les politiques environnementales mondiales ».

 

La séance, sur le thème « Renforcer les actions en faveur de la nature pour atteindre les objectifs de développement durable », a inclus un message enregistré du Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, ainsi que la participation du président de l’ANUE, Sveinung Rotevatn, et de la présidente du PNUE, Inger Andersen.